Deutsch
English
mercredi, 20. septembre 2017

Oaxaca

Oaxaca, la plus belle ville du Mexique

On entend souvent cette phrase et nous croyons qu’il n’y a probablement pas de plus belle ville en Amérique du Nord.  Souvent la visite d’Oaxaca commence par une excursion au somptueux Monte Alban.  La brume matinale n’est pas encore dissipée et il règne un calme qui produit une étrange impression dans ce lieu fascinant. Rentrez dans le monde des Zapotèques et des Mixtèques. Les ruines grandioses sur des coteaux artificiels sont entourées de terrasses avec des habitations, des temples et des tombeaux suspendus aux montagnes alentour. Ici vivaient autrefois les gens du commun. La monumentale montagne était déjà  peuplée depuis plus de 1.000 ans avant d’être abandonnée vers 900  par les Zapotèques. A son apogée (500- 800 apr. JC) ce centre comptait près de 50.000 habitants. Au Xème siècle, les Mixtèques s’emparèrent d’une partie de l’état d’Oaxaca et de Monte Alban.  La mission de Monte Alban est en rapport avec l’invasion des Mixtèques, dont les armes furent les victimes des membres de la dynastie qui y régnait. Sans le soutien de l’arrière pays, il était impossible de garder un centre comme Monte Alban.

Nous nous rendons maintenant au centre d’Oaxaca. La magnifique église Santo Domingo et le musée régional d’Oaxaca vous invitent à une visite.  C’est seulement en 1535 que les Dominicains arrivèrent à Oaxaca ; en 1556, ils commencèrent la construction d’un grand monastère avec son église attenante. Les murs solides et la pose d’éperons en font une construction antisismique, malgré la toiture de plusieurs tonnes et la coupole. Le monastère avec sa magnifique cage d’escalier, les traces de fresques  murales et les restes d’une généreuse fontaine couverte dans la cour intérieure, abrite aujourd’hui le musée. Les ouvrages en or provenant de la tombe 7 de Monte Alban appartiennent certainement à une des plus importantes découvertes. Des perles en demi-cercle, des clochettes, des gouttes ainsi que des fleurs et des bourgeons en métal précieux  constituent les formes les plus simples. Des personnages ou têtes de divinités ornés de détails en filigrane sont des chefs-d’œuvre de l’art orfèvre des Mixtèques.  Pas seulement le métal précieux était apprécié, mais aussi les minéraux de couleur verte comme symbole de la vie: jade, serpentine ou turquoise.  Flânez à travers les belles ruelles romantiques jusqu’au marché très coloré de Mercado Juarez. Laissez-vous charmer par cette ville aux multiples couleurs et par ses habitants.

Mitla – La signification du « lieu des morts » n’est pas encore élucidée, et montre  clairement  à quel point les connaissances se perdent dans les brumes de l’histoire. Les bâtiments ont tous été construits par les Zapotèques ; principalement le groupe de colonnes et le Patio de las Grecas comptent parmi les plus hauts points de l’architecture préhispanique au Mexique. Mitla était le siège du grand prophète et durant plusieurs années le centre religieux des Zapotèques. La région séduit aujourd’hui par ses petits marchés pittoresques où se vendent principalement des tissages.

Entre Oaxaca et Mitla se trouve la paisible bourgade de Santa Maria del Tule. Au centre du village près de la petite église se trouve un impressionnant arbre Ahuehuete qui a atteint en 2.000 ans d’existence 36,2 mètres de circonférence. La liqueur fabriquée par les nonnes est certainement un secret.