Mexique / Le Mexique Classique / Chiapas
Deutsch
English
mercredi, 20. septembre 2017

La mysterieuse Chiapas

Sur le plan de la nature Chiapas est un des plus beaux états du Mexique.

La Sierra Madre del Sur vous accueille par ses couleurs gaies. Des fleurs sauvages multicolores  vous surprennent  au bord du chemin avec leur splendeur luxuriante. Le climat change lentement et les alentours prennent peu à peu des allures subtropicales. Enfin vous arrivez à Chiapa de Corzo- un des plus anciens comptoirs espagnols du Chiapas. Fondée en 1528 par Diego de Mazariegos, la ville aux demeures coloniales  très intéressantes, nous accueille aujourd’hui dans une atmosphère tranquille.

La croisière dans le fameux canyon du Sumidero est certainement un des points forts de chaque voyage au Mexique et vous mène à travers les gorges profondément  découpées du Rio Grijalva. Les parois escarpées surplombant à plus de 1.000 mètres rappellent les fjords nordiques. De hautes chutes d’eau surprennent par la diversité des fougères et des mousses  luxuriantes. Une végétation tropicale et des animaux exotiques tels des mini-alligators, des toucans, des pélicans, et des hérons vivent dans le parc national du Sumidero.

Découvrez San Cristóbal de las Casas dans les montagnes de Chiapas. Cette ville située à 2783 mètres d’altitude jouit d’un climat tempéré et agréable. Elle fut construite en 1528 sous le nom de Chiapa de Españoles. Elle porte le nom de San Cristóbal depuis 1844 en reconnaissance au Père Bartolome de las Casas. Le Zócalo est le centre de la vieille ville comme bien souvent au Mexique. Il servait encore de marché jusqu’au début du siècle dernier et représente aujourd’hui avec  ses arbres la source d’équilibre du centre ville. Il est surmonté par la cathédrale dont la première pierre fut  également posée en 1528. A l’ouest de la place se trouve le Palacio Municipal  aux façades blanches, qui fut occupé en 1994 par des  paysans armés regroupés pour former l’armée zapatiste de libération nationale. Il faut absolument voir le plus bel édifice de San Critóbal, l’église Iglesia del Convento Santo Domingo.

Sur la route vers Palenque, les voyageurs traversent  la forêt tropicale avec ses plantes grimpantes et ses orchidées sauvages dans les montagnes en direction d’Agua Azul. Des villages paisibles bordent le chemin où les habitants vendent leurs marchandises. Principalement des chemisiers tissés, très colorés, des courges, des épis de maïs épicés, des fruits tropicaux, des bananes cuites, des grains de café séchés au soleil et bien d’autres choses. Arrivés à Agua  Azul, un sentier étroit conduit par des ponts et des passerelles sur les hauteurs, dans un paysage charmant le long d’innombrables cascades. Avec un peu de chance, vous rencontrez le papillon bleu morpho, un des plus gros papillons du Mexique.

Fascination à Palenque !  Bâtie aux environs de 300 av. J.C., Palenque connut son apogée au 7. et 8. Siècles après  J.C.. Palenque fut ainsi l’un des premiers sites de la période Maya, et  qui fut délaissé pour des raisons inexpliquées. Avant le règne du légendaire, mais historiquement  reconnu, Palenque n’était qu’un lieu de culte insignifiant.  C’est Pakal et son fils qui lui succéda, qui assurèrent à la ville une excellente position politique et économique.

Le « Temple des Inscriptions » impressionne avec plus de 620 hiéroglyphes, et nous raconte l’histoire de Pacal depuis son arrivée sur le trône ne 615 après Jésus Christ. Il dirigea Palenque pendant près de 70 ans depuis l’âge de 12 ans où il accéda au trône. La découverte de son tombeau dans l’un des temples qui lui était dédié, fit une réelle sensation. En 1949, Alberto Ruz L’Huiller s’aperçut que les fondations du Temple des Inscriptions étaient plus profondes qu’il ne les avait présumés tout d’abord. Sur une plaque de pierre, il y avait des orifices qui permettaient de la déplacer, L’Huillier se retrouva devant une entrée d’escalier  enseveli  et  menant vers le bas. Après de pénibles travaux de déblaiement on souleva en 1952 le couvercle de cinq tonnes,  du sarcophage de Pakal. De superbes ornements sur le sarcophage racontaient le chemin de Pakal vers les ténèbres. Dans le sarcophage se trouvait le squelette de Pakal embaumé de jade. Laissez-vous émerveiller par l’histoire du monarque et de ses édifices. Que ce soit le grand palais avec sa haute tour, l’Observatorium, ou le côté sud-est incluant les bains de vapeur avec bancs et dortoirs. Ces lieux de vie étaient réservés à une élite  et impressionnent  encore aujourd’hui par leurs riches idées et le luxe de cette époque. Le Temple du Soleil et le Temple du nord avec ses restes de scènes guerrières, sont également impressionnants. Ensuite vous faites quelques pas dans la jungle pour voir la sépulture de la femme de Pakal  Ahpo-Hel. L’après midi est libre.