Mexique / Le centre du Mexique / Michoacán
Deutsch
English
mercredi, 22. mars 2017
Blick auf das Zentrum von Morelia
Vue sur le centre de Morelia
Kirche in Morelia
Eglise à Morelia
Monarchfalter in der Nähe von Morelia
Papillons monarques Michoacan
Gitarrenbauer in Paracho
Luthiers à Paracho

Michoacán

Michoacán est réputé pour son climat toujours tempéré. Sur les cimes des montagnes entre Morelia et Toluca les papillons monarques se donnent un rendez-vous fascinant tous les ans de novembre à février. Répartis sur plusieurs milliers d'arbres, des millions de papillons hivernent ici et transforment les bois de sapins en mer de couleur noire- orange.

Uruapan est reconnue comme capitale de l'avocat, tandis que Paracho se parade en majuscule dans la fabrication des guitares. Les noix de macadamia de l'état ont aussi une réputation mondiale.

Si on parle de Michoacán, on ne peut en aucun cas oublier Morelia, la merveille coloniale dans la vallée du Guyangareo, La ville universitaire compte aujourd'hui plus de 600.000 habitants et fut fondée en 1541, sous le nom de Valladolid, c'est en 1828 qu'elle prit le nom de Morelia en reconnaissance au combattant de l'indépendance José Maria Morelos y Pavon. Les  larges rues somptueuses du centre ville historique sont bordées d'innombrables bâtisses anciennes avec des façades baroques, grandioses, décorées d'œuvres en stuc. La vieille ville qui fut classée par l'UNESCO en 1991 patrimoine culturel mondial, est en pierres de couleur rose- brun. Elle reflète à tout point de vue l'aisance de la classe possédante espagnole du 16 ème au 19 ème siècle. Toutes les rues et toutes les avenues montrent la profonde piété des habitants de Morelia et conduisent inévitablement à un reliquaire ou une église.

Ainsi commence votre tour du centre ville par l'église Sanctuario de Nuestra Señora de Guadalupe, une église particulièrement riche en couleurs qui fut construite en 1702, mais seulement décorée dans le style actuel  en 1915 par l'artiste régional Don Joaquin Orta. Le rococo français se mêle harmonieusement aux couleurs vives du style traditionnel particulier des artisans locaux. Vous déambulez dans la Calzada Fray Antonia de San Miguel, une zone piétonne de 1732, le véritable centre de Morelia. Vous ne pouvez par manquer de voir l'aqueduc d'environ 2.000 mètres de long avec ses 253 arches. Sa construction fut ordonnée par l'évêque Fray Antonio en 1785 pour approvisionner la ville en eau et pour donner du travail aux indigènes.

Plus lion il y a le musée régional des sucreries, où vous pouvez goûter les sucreries typiques mexicaines, comme la pâte en gelée que l'on découpe, Laminilla ou le pudding à base de pain Capirotada. Repus vous marchez jusqu'à l'église du couvent San Francisco. Les franciscains débutèrent la construction en 1531 du premier couvent de l'ancienne Valladolid. Il abrite aujourd'hui la Casa de las Artesanias de Michoacán avec une imposante collection artisanale provenant de tout l'état fédéral; des ateliers d'artisans indépendants, des petites échoppes invitent à la flânerie.

La balade se termine par la visite de l'imposante cathédrale de Morelia directement sur le Zócalo.